Enfants et adolescents : le danger des usages numériques

Les enfants dans le monde numérique

Par le passé, la recherche sur les médias traditionnels, tels que la télévision, a identifié les problèmes de santé et les résultats négatifs qui sont en corrélation avec la durée et le contenu de l’affichage.  Aujourd’hui, les enfants et les adolescents sont immergés dans les deux formes traditionnelles et nouvelles de médias numériques.

Ainsi, l’heure du « tout écran » façonne nos comportements et modifie considérablement les liens sociaux.  Le développement accéléré de l’internet mobile accompagne aussi ces changements en absorbant notre attention partout et quel que soit le moment.

Taux d'équipement des ménages en téléphone portable selon l'âge de la personne de référence
Taux d’équipement des ménages en téléphone portable
selon l’âge de la personne de référence. Source insee.fr

Au cours de la dernière décennie, l’utilisation des médias numériques a considérablement augmenté. Les données de recherche suggèrent que ces nouveaux médias offrent à la fois des avantages et des risques pour la santé des enfants et des adolescents.

Enfants et danger du numérique
Avec la progression de l’usage du numérique chez les jeunes enfants, une éducation numérique et des Tice à l’École, suivie et rigoureuse, s’impose.

Grandir dans un monde numérique

D’un côté, l’utilisation des médias numériques et sociaux stimule l’apprentissage précoce ainsi que l’exposition à de nouvelles idées et des connaissances innombrables.

D’autre part, le manque d’éducation sur l’usage du numérique et ses risques ne sont pas moindres. Les effets négatifs du « tout numérique » sont bien réels sur la santé, sur le sommeil, l’attention et l’apprentissage.

On constate notamment une incidence plus élevée de l’obésité et de la dépression chez certains sujets. L’exposition à des contenus inexacts, inappropriés ou dangereux, et les dérives autour de la vie privée et de la confidentialité compromettent fortement le bien-être et la santé des plus fragiles.

Dans un rapport intitulé « Children and Adolescents and Digital Media« , publié en 2016 par l’American Academy of Pediatrics, des chercheurs examinent la documentation relative aux opportunités et aux risques de ce « tout numérique ».

Dès lors, les chercheurs indiquent que pour promouvoir la santé et le bien-être chez les enfants et les adolescents, il est important de privilégier l’activité physique, une alimentation saine, une bonne hygiène du sommeil, et un environnement social stimulant.

Recommandations : usage du numérique par les enfants

Recommandations sur l’usage du numérique

Le but n’est pas d’avoir un comportement sévère ni d’interdire l’usage du numérique par les enfants. En revanche, il semble primordial de privilégier la mise en œuvre de règles cohérentes sur l’utilisation des médias. Entre le smartphone, la tablette et toutes les applications contenues dans ces outils, il n’y a plus de choix.

De la sorte, les parents, les travailleurs socio-éducatifs et les professionnels de l’enseignement se doivent non seulement de prêter attention au temps passé par les enfants sur les médias numériques, mais aussi comment, quand et où ils les utilisent.

Pour les enfants âgés de 2 à 5 ans, les médias ne sont pas indispensables et devraient être limités à une heure par jour. En outre, le contenu doit être de haute qualité et se dédier totalement à l’épanouissement de l’enfant.

la vie réelle avant tout

« Les médias numériques sont devenus un élément incontournable de l’enfance pour de nombreux nourrissons, et les tout-petits enfants d’âge préscolaire. Mais la recherche est limitée sur la façon dont cela affecte leur développement« , a expliqué la pédiatre Jenny Radesky, spécialiste du comportement et du développement à l’Université de l’hôpital du Michigan CS Mott Children.

« Chez les enfants de plus de trois ans, la recherche est assez solide. Des programmes de qualité comme Sesame Street peuvent enseigner aux enfants de nouvelles idées. Cependant, à moins de trois ans, les cerveaux immatures des tout-petits ont du mal à transférer ce qu’ils voient sur un écran à la connaissance de la vie réelle. Nous ne savons pas encore si l’interactivité facilite ou entrave ce processus« .

« Ce que nous savons, c’est que la petite enfance est une période de développement rapide du cerveau. Les enfants ont besoin de temps pour jouer, dormir, apprendre à gérer les émotions, et établir des relations. La recherche suggère encore que l’utilisation excessive des médias peut modifier le déroulement de ces activités fondamentales dans le développement de l’enfant. Les familles et les pédiatres peuvent et doivent aider à gérer un équilibre de façon saine« .

Recommandation usage numérique

Pourquoi limiter le temps passé derrière un écran ?

La recherche est formelle. Trop de temps passé derrière les médias numériques est mauvais pour la santé. Effectivement, cette dérive est notamment en cause dans la baisse de qualité du sommeil, et est associée à de petites (mais significatives) augmentations de l’IMC (indice de masse corporelle).

Les lignes directrices recommandent l’interdiction des médias numériques au moins une heure avant le coucher.  Mais aussi d’éteindre tous les appareils lorsqu’ils ne sont pas en cours d’utilisation.

Aussi, il semble important de créer à la maison des moments sans connexion (comme lors des repas et des goûters) et des zones blanches (des parties de la maison sans écran ni connexion).

Bien qu’il existe des cas particuliers de l’utilisation du numérique (s’occuper, s’apaiser, avion, salle d’attente…), les parents doivent être strictes. Il est important d’éviter d’utiliser les médias comme le seul moyen de calmer les enfants. Un smartphone ou une tablette ne remplace pas une nourrice ni le lien social et ne fera qu’empirer les choses sur le long terme.

Par ailleurs, l’utilisation de périphériques comme une stratégie apaisante commune peut limiter la capacité des enfants à réguler leurs propres émotions.

Les liens sociaux et la santé

Poser des limites et rester cohérent

Nous devons être réalistes quant à l’omniprésence de l’utilisation des médias numériques. Il est de plus en plus enraciné dans notre culture et notre vie quotidienne.

Pour cette raison, il est important que les parents aident leurs enfants à utiliser sainement les médias dès les premiers âges.

Des recommandations, mais sans diaboliser

Les recommandations et les bons comportements à suivre sont un moyen de préserver les outils numériques. Sans diaboliser les médias, qui peuvent aider à améliorer l’alphabétisation et les savoirs, le développement de l’enfant est trop fragile pour laisser une tablette s’occuper de son éducation. D’autre part, des chercheurs ont constaté que « le déchargement cognitif », augmente après chaque utilisation.

Enfin, si un enfant est devant un écran dès le plus jeune âge et plusieurs heures par jour, son développement sera très probablement altéré.

Être son propre élève

Donner des leçons et imposer des règles à ses enfants nécessite de les suivre soi-même. Les parents doivent limiter leur temps passé devant un écran. Surtout pour les parents qui utilisent le numérique dans leur activité professionnelle au quotidien.

L’utilisation des appareils mobiles est associée à moins d’interaction verbale et non verbale entre les parents et les enfants. En conséquence, ce type de comportement favorise notamment le conflit parent-enfant.

Enjeu de santé publique

C’est pourquoi, les comportements sur la façon de choisir le bon contenu numérique et le moment pour le regarder sont importants.  Bien que les professionnels de santé doivent éduquer les familles sur le développement du cerveau et l’impact du numérique sur les compétences cognitives et émotionnelles de l’enfant, les parents doivent s’impliquer.

10 conseils pour un bon usage du numérique

10 conseils pour un bon usage du numérique


Quelques conseils pour les parents d’enfants âgés de 0 à 5 ans.

  1. • Éviter l’utilisation des médias numériques chez les enfants de moins de 24 mois. Bien entendu, sauf de façon ponctuelle avec le chat vidéo si c’est pour communiquer avec un parent proche.
  2. • Si le média numérique est utilisé entre 18 et 24 mois, choisissez une programmation de qualité. Utilisez les médias avec votre enfant. Proscrire totalement l’utilisation en solo par l’enfant.
  3. • Ne vous sentez pas obligé d’introduire les nouvelles technologies trop tôt. En effet, les interfaces sont si intuitives que les enfants vont les comprendre rapidement et même vous dépasser rapidement.
  4. • Pour les enfants âgés de 2 à 5 ans, limitez l’utilisation de l’écran à une 1H/j de programmation. Regardez avec votre enfant et les aider à comprendre ce qu’ils voient.
  5. • Évitez les programmes et les applications au rythme rapide avec beaucoup de contenu, d’images choquantes ou de violences.
  6. • Éteignez les téléviseurs et autres appareils lorsqu’ils ne sont pas en cours d’utilisation.
  7. • Évitez d’utiliser les médias comme le seul moyen de calmer votre enfant. Cela pourrait conduire à des problèmes sur la capacité à réguler ses émotions.
  8. • Testez toujours les applications avant que votre enfant les utilise seul.
  9. • Définissez des règles de bon sens sur l’utilisation comme l’absence d’écran au moins une heure avant le coucher.
  10. • Consultez votre pédiatre si vous avez besoin d’aide.

© Jimmy Braun – Octobre 2016


Sources & Ressources
1 2 3 28