The Dø : Miracles et indie pop inventive

The dø "shake shook shaken"Miracles : un court qui en dit long

Fiction réaliste dans cette cruelle beauté de l’amour, de la complicité, de la relation de couple.

Olivia Merilahti et Dan Levy, les deux membres et fondateurs de The Dø, se confondent avec les héros de ce nouveau court-métrage intitulé Miracles — écrit par Reynald Gresset et tourné dans le Montana en pleines réserves indiennes. [vidéo en bas de page]


Shake Shook Shoken

Après avoir sorti en automne 2014 leur troisième album studio intitulé « Shake Shook Shoken » (Wagram), le duo The Dø, composé de la musicienne franco-finlandaise Olivia Merilahti et du musicien français Dan Lévy, a secoué la scène indie pop et rock indépendant grâce à un travail en profondeur sur leur concept minimaliste et inspiré.

The do : court-metrage miracles-2015

Viscéralement musical — au service du texte, de la mélodie et d’émotions communes — ce duo d’artistes ne fait pas dans la demi-mesure pour créer et composer des mélodies qui s’impriment facilement et rappellent leurs inspirations puisées chez des artistes comme Radio Head, Björk, Beck Hansen, Kate Bush, ou l’électron libre Die Andwoord, pour ne citer qu’eux.


Extrait concert, The Dø, Marseille (France), Fiesta des Suds

Explosif, même si The Dø n’a pas inventé la poudre.

The dø Live Marseille
© The dø, via Instagram

Cependant, un tel sens de la mélodie, du minimalisme et un savoir-faire dans l’arrangement, place The Dø à un niveau supérieur dans le paysage musical (indie pop rock).

En outre, ancrés dans leur époque, multi-instrumentistes bouillonnants et soucieux de créer un univers atypique, les « The Dø » savent attirer les nostalgiques de mélodies aux humeurs glam rock, pop, protopunk, rock et progressif. Leur plume se mâtine aussi d’univers parfois brillants et férocement audacieux.

Description de photo The Dø tour band 2015 : (de gauche à droite) Bastien Burger (basse, guit., synth., e-drum, voix), Olivia Merilahti (chant), Marielle Chatain (synth., basse, guit., voix), Dan Levy (basse, guit., synth., claviers, voix, e-drum), Pierre Belleville (batterie, e-drum).


The Dø : sommation cinématographique

The dø duo
© The dø via instagram.com/thedoband

Dernière sommation du duo ; un court-métrage intitulé « Miracles » qui propose la musique de leur dernier L P. Le film de 12 minutes a été réalisé par Reynald Gresset et raconte l’histoire de deux enfants qui se lancent dans une aventure, suivant leur cheminement tout au long de l’adolescence et au-delà.

Reynald Gresset a écrit une fiction proche de la réalité du duo, partenaires de plusieurs crimes, entre le partage de la composition sur la scène et la rupture amoureuse à la ville. The Dø a essentiellement élaboré « Shake Shook Shoken » sur le thème de la « rupture » dans tous les sens du terme. La rupture de leur couple transcendée ici par les textes, la rupture de style avec une façon d’aborder les compositions avec plus d’électroniques.

A bonne école…

Par ailleurs, The Dø montre sur un plan technique et créatif, une belle combinaison entre musique électronique et musique instrumentale.

En effet, sur scène leur maîtrise du groove avec des instruments apparemment froids et sans vie est remarquable. Amateurs de Pro Tools [voir interview] et de « bidouillages » doublés d’instrumentistes de bon niveau, les « The Dø » n’ont pas de limite pour décloisonner leur créativité.


« Miracles », The Dø, par Reynald Gresset

Ce court métrage de 12 minutes est une sorte de paradigme en même temps qu’un clin d’œil à la première rencontre du duo. En effet, les musiciens fondateurs de The Dø (Olivia Merilahti et Dan Levy) se sont rencontrés en 2005 pour la composition de la musique du film « L’Empire des loups » (de Chris Nahon), sauf qu’ici c’est leur musique qui inspire l’image et non l’inverse.

Projections et performances en prévision, les musiciens de The Dø nous informent sans doute avec ce court-métrage du risque d’avoir un bel avenir dans l’univers du multimédia, comme sait si bien le faire l’islandaise Björk.

The Dø a beau emprunter un chemin sans faire de révolution cataclysmique, il reste un duo artistique à suivre, et à avoir impérativement dans une playlist éclectique digne de ce nom.

Enfin, à ceux qui doutent ou savourent déjà The Dø, il manque un album en live et des remix de leur tournée sur scène, en club, bar ou plein air. Car leurs prestations scéniques montrent souvent le souci de recréer in situ avec beaucoup de tact.  A priori, ces musiciens sont entourés par une belle équipe de techniciens et de gestion du business, qui sont à féliciter vu le nombre de dates de concert et des retours globalement positifs.


Site officiel du groupe : http://thedomusic.com

1 2 3 4 5 9